L’hysope – hyssopus officinalis

Quand je parle de l’hysope, je parle aussi du thym et du romarin, dont les propriétés toniques et stomachiques sont assez proches.

J’écris ici à propos de l’hysope comme amie des gorges fragilisées en hiver. Pierre Lieutaghi, nous met cependant en garde. Il s’agit d’une plante, aux vertus béchiques notables, va assécher et nettoyer les centres nerveux de la respiration. C’est pour cela que les gorges irritées sèches vont trouver meilleur remède avec le bouillon blanc, la mauve et la guimauve.

L’hysope aura tendance à assécher une toux déjà sèche. Elle reste utile en cas de toux grasse à purifier. Le bouillon blanc, comme dit ici, possède des propriétés émollientes. Le bouillon blanc adoucira et soignera les gorges sèches.

En cas d’affections bronchiques donc, il convient de préparer une tisane : 10 à 20 g d’hysope dans une théière, couvrir d’un litre d’eau chaude (non bouillante!),filtrez au bout de 10 minutes. Buvez !

 

 

Une productrice de PPAM (Plantes à Parfum Aromatiques et Médicinales) m’a parlé de l’hysope dans la cuisine. Fraîche elle est excellente pour relever une salade. On peut la trouver au jardin en juin ! Sèche, elle ravira les papilles des carnivores ou des amateurs de poissons au four. Bon appétit !

 

Attention ! Les personnes épileptiques doivent se détourner de l’huile essentielle d’hysope.

Le cynorrhodon, fruit de l’églantier

Rosa canina – famille des rosacées – différent de la ronce!

Nous sommes en janvier. Il fait froid. Certains disent que l’hiver n’est pas arrivé mais le cynorrhodon a eu le temps de rougir pour mon plus grand plaisir! Ce matin je me suis promenée au parc des Beaumonts. Un parc naturel à Montreuil (93). J’ai eu le plaisir de prendre mon petit-déjeuner avec le cynorrhodon.

Ce fruit – de l’églantier – est gorgé de vitamines A, B et C (surtout!). Ma grand-mère me parlait du poil à gratter qu’elle cueillait dans son jardin. Lorsque j’ai travaillé avec des paysans herboristes, j’étais étonnée de savoir que ce poil à gratter n’était autre que ce célèbre cynorrhodon !

En effet je vois les fruits rougir entre octobre et mars. Ils se composent d’une peau, une pulpe très bonne, de graines et de poils à gratter. Pour le déguster sur place il faut le presser légèrement pour en extraire la pulpe. Elle est gorgée de vitamines utiles en hiver telles que la vitamine C. Pas étonnant qu’il mûrisse à l’approche de l’hiver :

100 grammes de cynorrhodons contiennent autant de vitamines C qu’1 kilo de citrons ! Une dizaine de fruits écrasés pour ¼ de litre d’eau froide. Faire bouillir 4 à 5 minutes. Laisser infuser 10 minutes. Boire 1 tasse chaude midi et soir.

Les poils à gratter – qui démangent vraiment ! Je connais le cynorrhodon comme astringents et laxatifs, très efficaces contre les oxyures. Tu sais, ces petits vers qui grattent le cul.

 

Attention ! Toxicité !Attention à la toxicité des fruits à dose élevée. On note un effet sédatif, spasmolytique avec baisse de l’activité neuromusculaire.

Le Bleuet pour une jolie peau ferme

Le Bleuet – Centaurea cyanus

As tu déjà vu un bleuet à l’état sauvage ? C’est une magnifique petite fleur bleue, de la famille des composées tubuliflores. Elle est de la délicatesse d’un bijou.

Je connais le bleuet car ma grand-mère l’utilisait comme lotion de beauté maison. Elle l’employait sur le visage pour tonifier et raffermir l’épiderme.

Je connais surtout le bleuet comme remède externe pour les yeux malades. J’ai trouvé une recette :

Dans l’Antiquité on pensait que le bleuet soignait les yeux bleus et le plantain, les yeux marrons.

Une petite recette pour laver les yeux : 10 grammes de feuilles de plantain, 5 grammes de fleurs de bleuet, 5 grammes de mélilot. Verser dessus 150 grammes d’eau bouillante. Infuser ¼ d’heure. Passer et exprimer. Prendre 2 ou 3 bains d’yeux avec une œillère en ouvrant l’œil dans le bain ou en lotions tièdes en changeant chaque fois le coton. Utile en cas de conjonctivite, irritation des paupières, faiblesse de la vue.

 

Quelques notions scientifiques :

La tige et les feuilles contiennent un glucoside (centauréine), une substance colorante bleue, appelée cyanine. Les fleurs regorgent de dérivés flavoniques et anthocyanosides. En un mot, des propriétés anti-inflammatoires.

 

Tu peux retenir les propriétés anti-rhumatismales, diurétiques, astringentes (lavage oculaire, orgelet, lavage du cuir chevelu à pellicules, bains de bouches …), soins de la peau.