Mauve silvestre Malva silvestris L. (L. comme Linné, qui a répertorié beaucoup de plantes!)

Elle fait partie de la famille de malvacées.

Tu l’as connais forcément. Elle est commune des terrains vagues, chemins, riches en nitrates. On l’a connaît avec de magnifiques fleurs tantôt roses, tantôt violettes. Les feuilles sont toutes les mêmes sauf pour la mauve musquée (Malva Moschata L.), que j’ai cueillie cette année. Elles décrivent pour la plupart un joli arrondi. La mauve musquée produit des feuilles « doigts » ressemblant à celles de la carotte sauvage. Je la cueille délicatement en juillet. Il faut compter deux jours minimum de séchage. Comment sécher mes plantes ?

On utilise les fleurs délicates en macération. Elles se cueillent avec le calice (la naissance de la fleur). J’ai l’impression de cueillir de la soie ! Tout sur les préparations ….

Je la connais pour ses propriétés émollientes, adoucissantes, pectorales, laxatives. Elle est utile dans ces cas, car elle contient du mucilage, actif au contact de l’eau par macération.

Je l’associe au bouillon blanc pour calmer l’inflammation des voies respiratoires de l’hiver. Bronchite, toux. Même si tu fumes cela peut calmer l’irritation de tes quintes de toux, mais ne pas te faire arrêter de fumer !

Laxative : avec la bruyère, elles peuvent soulager l’inflammation des reins et de la vessie. Les femmes connaissent ce mélange pour arrêter leur cystite. D’ailleurs, en cas de cystite régulière, il est recommandé de baisser sa gourmandise régulière en sucre et boire minimum 2 litres d’eau par jour. Les tisanes diurétiques sont là pour aider à éliminer tous les agents pathogènes responsables de l’inflammation.

Utile en cas de constipation : en complément d’une alimentation pauvre en sucres et riche en fibres (légumes et céréales complètes), on utilise l’infusion de fleurs de mauve. On peut même ajouter quelques feuilles à une salade ! Pour les nourrissons, infuser quelques fleurs pour couper l’eau des biberons. Pour les adultes, une bonne tasse au coucher est idéale.

Usage externe

En cas de vaginite, inflammations de la peau, et de la bouche, on peut utiliser la décoction de fleurs de mauve pour bénéficier des vertus adoucissantes.

Suivant la maladie, on aura recours à un lavement ou un gargarisme.

La grande ortie! Urtica dioïca

Je pense à toutes celles qui ont des règles douloureuses et fatigantes. Ses racines sont riches en fer, ce qui aide à combler une forte perte lors de cette période.

La plante a elle aussi, un cycle! Cela je l’ai appris pour tenir un rythme de cueillette. On cueille au tout début du printemps, les feuilles. Ensuite en juin, juillet, viennent les fleurs. Après ce sont les fruits. Puis les graines. Enfin vient l’automne et l’énergie de la plante rejoint la terre. On récolte la racine.

Ses jeunes pousses pointent le bout de leur nez au printemps. Cela inspire une certaine aide dépurative pour les organismes encombrés. En tisane ou salade – sisi!- elle saura vous être salutaire.

L’ortie est une plante merveilleuse pour la femme lors des règles abondantes car elle est un hémostatique puissante. Ce qui aidera lors des écoulements en tisane.

Par ailleurs j’ai lu qu’autrefois on soignait les rhumatismes en se fouettant avec des branches d’ortie! Avis aux courageux!

 

 

Recette de salade:

Observes à présent l’ortie. Certes tu la connais piquante et repoussante. L’ortie a des poils urticants. Si tu sais « la caresser dans le sens du poil » elle se laissera manger. Si si! Je te promets! Ciselée, avec un peu de vinaigre balsamique, elle sera divine. Astuce: laisses le vinaigre cuire un peu l’ortie, 10 minutes. Ainsi aucun risque de mauvaise surprise! En plus tu auras tous les bienfaits d’une détox gratuite!

Un petit plus? Les graines d’ortie, à cueillir en Août, auraient des propriétés aphrodisiaques. Elles sont comestibles : )

Les menthes

 

Je ne peux pas parler d’une variété en particulier. Mes livres favoris en font tout un chapitre. Il est vrai que leurs propriétés se recoupent souvent.

Saviez-vous que la Menthe Poivrée (mentha piperita) est issue d’un croisement entre la menthe aquatique et la menthe verte? J’ai récolté la menthe aquatique dans un bocage humide. En effet les menthes se plaisent en sous-bois, parfois même les pieds dans l’eau.

On reconnaît aux menthes, les propriétés comme toniques, stimulantes, antispasmodiques, stomachiques, résolutive.

J’ai obtenu de très bons résultats avec une infusion de menthe verte pour la migraine d’un lendemain difficile. Ainsi qu’en remplacement du café, une tisane de menthe verte chaque matin avec du miel, mmh : )

 

Le sirop de menthe s’obtient à une forte macération – tisane qui a macéré longtemps après l’arrêt du feu – de menthe verte (mentha viridis L.) ou menthe poivrée: 1.800 kg de sucre pour 1 litre de liquide.

 

 

Le Millepertuis – hypericum perforatum

Ici j’écris sur une plante que j’affectionne, qui m’aide au quotidien. Mes références sont des livres sérieux tels que Le Livre des Bonnes Herbes, de Pierre Lieutaghi et Secrets d’une Herboriste de Marie-Antoinette Mulot, ainsi que mon expérience. Il convient de se renseigner personnellement avant d’appliquer pour soi ce qui est écrit ici. Je serais heureuse de vous aider à cela.

 

Peut-être la connais-tu sous le nom d’herbe aux brûlures, ou herbe aux mille trous ?

Ces noms parlent souvent d’eux-mêmes pour exprimer ses propriétés.
En effet, de la famille des hypéricacées (« hypericum … »), cette merveille contient de l’hypérine qui est jaune, et de l’hypéricine de couleur rouge.

Elle est appelée à juste titre « herbe aux mille trous », car ses feuilles regardées à la lumière du jour dessinent comme mille trous. Autre astuce, presser dans ses doigts de boutons floraux les colorent de rouge, l’hypéricine.

On connaît le millepertuis pour ses usages après-solaire et calmant en cas de brûlures. Attention cette plante est photosensibilisante. A ne pas utiliser donc, d’une manière générale, avant la plage, mais recommandée après !

Je l’utilise en tisane, en hiver, pour me redonner le sourire. En effet, elle est recommandée en cas de dépression passagère.

Attention, le millepertuis, si l’on sait l’utiliser peut nous être merveilleux. En revanche, elle regorge une quantité de contre-indications avec des médicaments chimiques. Je ne la conseillerais pas aux femmes utilisatrices de contraceptions chimiques.

Pour plus d’infos, je t’indique wikiphyto.org/wiki/Millepertuis

 

Si tu aimerais changer de contraception féminine pour passer à une totalement naturelle et efficace, tu peux me faire un mail, et j’organiserai bientôt de nouvelles conférences « plantes et contraception naturelle ».