Mauve silvestre Malva silvestris L. (L. comme Linné, qui a répertorié beaucoup de plantes!)

Elle fait partie de la famille de malvacées.

Tu l’as connais forcément. Elle est commune des terrains vagues, chemins, riches en nitrates. On l’a connaît avec de magnifiques fleurs tantôt roses, tantôt violettes. Les feuilles sont toutes les mêmes sauf pour la mauve musquée (Malva Moschata L.), que j’ai cueillie cette année. Elles décrivent pour la plupart un joli arrondi. La mauve musquée produit des feuilles « doigts » ressemblant à celles de la carotte sauvage. Je la cueille délicatement en juillet. Il faut compter deux jours minimum de séchage. Comment sécher mes plantes ?

On utilise les fleurs délicates en macération. Elles se cueillent avec le calice (la naissance de la fleur). J’ai l’impression de cueillir de la soie ! Tout sur les préparations ….

Je la connais pour ses propriétés émollientes, adoucissantes, pectorales, laxatives. Elle est utile dans ces cas, car elle contient du mucilage, actif au contact de l’eau par macération.

Je l’associe au bouillon blanc pour calmer l’inflammation des voies respiratoires de l’hiver. Bronchite, toux. Même si tu fumes cela peut calmer l’irritation de tes quintes de toux, mais ne pas te faire arrêter de fumer !

Laxative : avec la bruyère, elles peuvent soulager l’inflammation des reins et de la vessie. Les femmes connaissent ce mélange pour arrêter leur cystite. D’ailleurs, en cas de cystite régulière, il est recommandé de baisser sa gourmandise régulière en sucre et boire minimum 2 litres d’eau par jour. Les tisanes diurétiques sont là pour aider à éliminer tous les agents pathogènes responsables de l’inflammation.

Utile en cas de constipation : en complément d’une alimentation pauvre en sucres et riche en fibres (légumes et céréales complètes), on utilise l’infusion de fleurs de mauve. On peut même ajouter quelques feuilles à une salade ! Pour les nourrissons, infuser quelques fleurs pour couper l’eau des biberons. Pour les adultes, une bonne tasse au coucher est idéale.

Usage externe

En cas de vaginite, inflammations de la peau, et de la bouche, on peut utiliser la décoction de fleurs de mauve pour bénéficier des vertus adoucissantes.

Suivant la maladie, on aura recours à un lavement ou un gargarisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *